ESPV- ONE HEALTH

La pénurie d’équipements de protection individuelle ‎met en danger le personnel soignant dans le monde ‎entier

Appel de l’OMS aux gouvernements et aux fabricants en faveur d’une ‎augmentation de 40% de la production face à une demande mondiale croissante

 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne que les problèmes croissants d’approvisionnement en équipements de protection individuelle (EPI) – dus à une demande plus forte, aux achats paniques, à la constitution de stocks et à l’usage abusif – mettent des vies en danger face au nouveau coronavirus et à d’autres maladies infectieuses.

Les soignants ont besoin de ces équipements pour se protéger eux-mêmes et éviter que leurs patients soient infectés ou infectent autrui.

Or en raison de la pénurie, les médecins, le personnel infirmier et les autres agents de santé en première ligne sont dangereusement sous-équipés pour soigner les patients atteints de COVID-19, du fait de leur accès limité aux gants, masques médicaux, respirateurs, lunettes de protection, écrans faciaux, blouses et autres tabliers.

Comme l’a fait observer le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus,”Si la stabilité de la chaîne d’approvisionnement n’est pas garantie, le personnel de santé court un risque réel partout dans le monde. Les fabricants et les gouvernements doivent agir d’urgence pour augmenter la production, atténuer la restriction des exportations et mettre en place des mesures propres à empêcher la spéculation et la constitution de stocks abusifs. Nous ne pourrons pas vaincre la COVID-19 sans protéger d’abord les agents de santé. »

Depuis le début de la flambée, les prix ont grimpé en flèche. Ceux des blouses ont doublé, ceux des respirateurs N95 triplé et ceux des masques chirurgicaux sextuplé.

Le réapprovisionnement peut prendre plusieurs mois et les marchés sont largement manipulés, avec des produits souvent vendus au plus offrant.

Jusqu’ici, l’OMS a fourni près d’un demi-million d’équipements de protection individuelle à 47 pays*, mais les stocks s’épuisent rapidement.

D’après les modèles de l’OMS, les besoins pour la riposte à la COVID-19 concernant les masques médicaux, les gants utilisés pour les examens médicaux et les lunettes de protection sont estimés respectivement à 89 millions, 76 millions et 1,6 million par mois. 

Les récentes recommandations de l’OMS insistent sur l’usage rationnel et approprié des EPI dans le cadre des soins de santé et sur la gestion efficace des chaînes d’approvisionnement.

L’OMS collabore avec les gouvernements, les fabricants et le Réseau des chaînes d’approvisionnement en cas de pandémie pour renforcer la production et assurer l’approvisionnement aux pays les plus touchés et aux pays à risque.

Pour répondre à la demande mondiale croissante, l’OMS estime qu’il faut augmenter la production de 40%.

Les gouvernements devraient prévoir des incitations pour amener les fabricants à produire davantage et par exemple réduire les restrictions concernant les exportations et la distribution des équipements de protection individuelle et autres fournitures médicales. 

L’OMS fournit quotidiennement des recommandations en appuyant la stabilité des chaînes d’approvisionnement et en livrant du matériel essentiel aux pays qui en ont besoin.  

Note à l’intention des rédacteurs

Depuis le début de la flambée de COVID-19, les pays suivants ont bénéficié d’envois d’EPI par l’OMS:  

  • Région du Pacifique occidental: Cambodge, Fidji, Îles Salomon, Kiribati, Mongolie, Nauru, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, République démocratique populaire lao, Samoa, Tonga et Vanuatu
  • Région de l’Asie du Sud-Est: Bangladesh, Bhoutan, Maldives, Myanmar, Népal et Timor-Leste
  • Région de la Méditerranée orientale: Afghanistan, Djibouti, Iran (République islamique d’), Jordanie, Liban, Maroc, Pakistan, Somalie et Soudan
  • Région africaine: Algérie, Angola, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée équatoriale, Kenya, Maurice, Mauritanie, Nigéria, Madagascar, Mozambique, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Sénégal, Seychelles, Togo, Zambie et Zimbabwe

Source : https://www.who.int/fr/news-room/detail/03-03-2020-shortage-of-personal-protective-equipment-endangering-health-workers-worldwide

Acteurs

 
 
Home News News La pénurie d’équipements de protection individuelle ‎met en danger le personnel soignant dans le monde ‎entier

About us

L'association Epidémiologie - Santé Publique - Vétérinaire:  ESPV.

Tél : +237 22809095/ 99950140/ 74633461

ESPV, Yaoundé, B.P. : 15670
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.espv.org

Connect with us

Live support

Available Monday - Friday, 9 AM - 5 PM EST